H. Richard Reimann, juillet-août 2016

Conde%CC%81mines 7

Le travail de H. Richard Reimann qui s’est souvent distingué par ses réalisations monumentales dans l’espace public ou ses tableaux-reliefs aux formats imposants, alors dans la droite ligne des styles concret et post-concret, s’éloigne aujourd’hui de l’esprit de géométrie, se rapprochant plutôt de l’esprit de finesse, au sens pascalien : « ce qui fait que des géomètres ne sont pas fins, c’est qu’ils ne voient pas ce qui est devant eux, et qu’étant accoutumés aux principes nets et grossiers de géométrie, et à ne raisonner qu’après avoir bien vu et manié leur principe, ils se perdent dans les choses de finesse, où les principes ne se laissent pas ainsi manier. » (Blaise Pascal, De l’esprit géométrique).

Le médium que privilégie actuellement de H.Richard Reimann est l’aquarelle et, depuis quelques années, il crée des séries de variations colorées sur papier d’Arches, déclinant d’infinis nuanciers où s’architecturent de subtils passages de teintes.

Le site de Richard Reimann: www.hrreimann.ch