Fanny Gagliardini, septembre 2018

Née en 1947, vit et travaille à Prévessins-Moëns (Ain).

Le travail pictural de Fanny revêt une dimension méditative, on parle parfois de peinture du silence: « Le minimalisme crée un tout est possible et un rien n’a lieu : dès lors prendre corps n’est pas forcément le saisir mais se mettre en état de questionnement à son égard en des états potentiels et une curiosité des possibles. »